Isolation - Cloison - Plâtre

Pose d'isolant

Conseils Negoguide

3 critères pour votre isolant

Pour bien choisir votre isolant, prenez connaissance de 3 critères. D’abord, le lambda λ ou conductivité thermique d’un matériau. Elle s’exprime en W/m.K qui représente la capacité d'un matériau à conduire la chaleur. Plus sa valeur est faible, plus l’isolant est performant. Ensuite, la résistance thermique R, exprimée en m².K/W, qui caractérise la résistance de l’isolant aux flux de chaleur. A épaisseur égale, plus la conductivité thermique (λ) est faible, plus sa résistance thermique est forte, plus l’isolant est performant. Enfin, le coefficient U, coefficient de transmission thermique, exprimé en W/m².K. Il indique les déperditions thermiques d’une paroi. Plus le coefficient U de la paroi est faible, plus elle est isolante.

Les cloisons

La cloison est un ouvrage vertical, de faible épaisseur, non porteur. Les cloisons permettent de distribuer les espaces pour en faire des pièces. Elles peuvent aussi assurer un confort acoustique et offrir ainsi des solutions contre les nuisances sonores ("cloisons acoustiques"). Les différentes solutions envisageables sont : le carreau de plâtre, le carreau en béton cellulaire, la brique plâtrière ou l’ossature métallique avec plaque de plâtre.

Etanchéité et perméabilité à l’air

Ventilation, traitement de l'air, climatisation, dépoussiérage, désenfumage… Toutes ces techniques sollicitent le transport de l’air et sont dénommées « aé-raulique ». De leur bonne utilisation et mise en œuvre dépend l’étanchéité du bâtiment et sa ventilation. Les différentes réglementations et labels recommandent et imposent désormais des exigences de mesures de l'étanchéité des réseaux aérauliques. L’étanchéité ou la perméabilité à l’air d’une construction caractérise la sensibilité du bâtiment vis-à-vis des écoulements aérauliques parasites, causés par les défauts d’étanchéité de son enveloppe, ou plus simplement tout défaut d’étanchéité non lié à un système de ventilation spécifique. Elle se quantifie par la valeur du débit de fuite traversant l’enveloppe sous un écart de pression donné. Plusieurs procédés sont possibles. Conformément aux exigences de la RT 2012, le test de perméabilité à l’air ou étanchéité à l’air permet de mesurer les flux d’air parasites s’infiltrant ou s’exfiltrant du bâtiment, en respectant les procédures et les normes de mesure.

Parole d'expert

L’isolation est un poste primordial… Comment bien isoler ?

Il faut choisir la meilleure association entre la structure porteuse (planchers, murs, toitures) et l’isolant. L’application de la RT 2012 dans le neuf et les travaux de ré- novation entrepris dans l’existant, afin d’améliorer le niveau du DPE ou d’atteindre le label Effinergie rénovation, apportent des différences significatives en termes de consommation d’énergie.

Quels isolants peut-on utiliser ?

Le choix est vaste… On peut opter pour les laines minérales (laines de verre ou laines de roche), le polystyrène expansé (PSE) ou extrudé (PSEX), les mousses de polyuréthane (PUR ou PIR), les isolants d’origine végétale (chanvre, liège, fibres de bois, paille, lin, coton, textile recyclé…), ainsi que les isolants d’origine animale (laine de mouton, plumes de canard…), mais aussi pour des isolants à base de cellulose ou encore des isolants minces réfléchissants (IMR).

Qu’est-ce que la résistance thermique ?

Repérée avec la lettre "R", c’est le critère d’évaluation de la performance d’un isolant, rapport de l’épaisseur du matériau (e) divisé par le coefficient de conductivité thermique (lambda λ).

Comparaison de la résistance thermique des isolants (R), pour 10 cm d’épaisseur :

IsolantRésistance thermique :
R = m°.K/W
Performance acoustique
Laine de verre 2,50 à 3,15 Bonne à très bonne
Laine de roche 2,35 à 2,90 Très bonne
PSE standard 2,5 Mauvaise
PSE graphite (ThA) 3,15 Bonne
PUR, PIR 3,3 à 4,35 Mauvaise
PSX 2,94 Mauvaise
Isolants d'origine végétale 3,45 Bonne à très bonne
Isolants d'origine animale 2,30 à 2,70 Bonne à très bonne

ISOLANT : SAVOIR LIRE ET COMPRENDRE L’ÉTIQUETTE

Etiquette isolant

Identification :le n° du certificat de conformité CE (atteste la conformité à la Directive 89/106/CE pour les produits de la construction), avec nom ou marque distinctive et adresse déposée du fabricant ; n° de la norme du produit, identité du produit, code désignation de l’organisme certificateur.

Caractéristiques et performances obligatoires de l’isolant (résistance thermique R et conductivité thermique lambda λ déclarées, dimensions et classement au feu - voir page précédente).

Certification :présence du logo de l’organisme certificateur (Acermi pour les produits isolants) et du n° de certification du produit. Les 6 exigences essentielles applicables aux ouvrages de construction sont : résistance mécanique et stabilité, sécurité incendie, sécurité d’utilisation, acoustique, hygiène-santé, environnement