Les Sols

RÉGLEMENTATION PARASISMIQUE

En fonction de la zone de sismicité et de la catégorie du bâtiment, voici les règles de construction qui s’appliquent aux nouvelles constructions, voire aux constructions existantes (en cas de travaux lourds sur la structure ou d’extension). MI : Maison individuelle, ERP : Etablissement recevant du public, IGH : Immeuble grande hauteur, PS : Parasismique, CP : Construction parasismique

IIIIIIIV
Bât. sans activité humaineMIERP 4ème et 5ème cat. et IGHERP 1ère à 3ème cat.Bât. sécurité civile ou sensibles
Zone 1 Aucune exigence Aucune exigence
Zone 2 Aucune exigence Eurocode 83 agr = 0,7m/s2
Zone 3 PS-MI1 Eurocode 83 agr = 1,1m/s2 Eurocode 83 agr = 0,7m/s2
Zone 4 PS-MI1 Eurocode 83 agr = 1,6m/s2 Eurocode 83 agr = 0,7m/s2
Zone 5 CP-MI2 Eurocode 83 agr = 3m/s2 Eurocode 83 agr = 0,7m/s2
1 Application possible (en dispense de l'Eurocode 8) des PS-MI sous réserve du respect des conditions de la norme PS-MI
2Application possible du guide CP-MI sous réserve du respect des conditions du guide
3Application obligatoire des règles Eurocode 8


LES MORTIERS ET LES BÉTONS

Mortiers et bétons sont réalisés à partir de liants (ciment, chaux, argile, plâtre…), de granulats et d’eau.

Exemples de dosages de mortier et de béton (quantité pour un sac de liant de 35 kg et un seau de 10 litres) :

TypeObjectifLiantSableGravierEau
Mortier Montage de blocs béton Ciment CEM II 32,5 R 12 seaux - 17,5 litres
Mortier Montage d pierres Chaux NHL 3,5 ou HL 5 9 seaux - 20 litres
Mortier Montage de briques Ciment CEM II 32,5 R 10 seaux - 17,5 litres
Mortier Enduit tradition - Gobetis Ciment CEM II 32,5 R 7 seaux - 17,5 litres
Mortier Enduit tradition - corps enduit Ciment à maçonner MC 12,5 9 seaux - 20 litres
Mortier Enduit tradition - fi nition Chaux bâtardée HL 5 12 seaux - 20 seaux
Béton Fondations - semelles Ciment CEM II 32,5 R 5 seaux 17 seaux 17,5 litres
Béton Béton armé - dalles - linteaux Ciment CEM II 32,5 R 5 seaux 7 seaux 17,5 litres

LES DALLES ET LES PLANCHERS

Il existe différents types de planchers : planchers à corps creux (poutrelles précontraintes ou treillis avec hourdis béton), prédalles, dalles pleines, planchers collaborants (liaison entre coffrage métallique et dalle béton)…

Composition des différentes dalles et des planchers :

Types de dallesCompositions
Dalles sur terre-plein Film de protection sous dallage + isolant + treillis soudé pour le dallage + béton prêt à l’emploi
Plancher sur vide sanitaire Poutrelle + hourdis isolant PSE M4 + treillis pour plancher + béton prêt à l’emploi
Plancher sur haut de sous-sol Poutrelle + hourdis isolant PSE M4 + treillis pour plancher + béton prêt à l’emploi ou Poutrelle + hourdis non isolant + treillis soudé pour plancher + béton prêt à l’emploi en dalle de compression + isolant + béton pour dalle fl ottante
Plancher sur haut de rez-de-chaussée ou intermédiaire de niveau Poutrelle + hourdis non isolant + rupteur thermique périphérique + treillis soudé pour plancher ou poutrelle + hourdis non isolant + treillis soudé pour plancher + béton prêt à l’emploi en dalle de compression + isolant + béton prêt à l’emploi en chape de ravoirage
Construction toiture

Conseils Negoguide

Le bon liant pour le bon usage

Les liants sont effi caces mais sensibles. Ils différent selon que l’on souhaite assembler des blocs (parpaings, briques, pierres ou blocs cellulaires), poutres béton, dalles plancher ou linteaux, appliquer des enduits intérieurs et extérieurs… Il convient d’être attentif aux types de ciment, chaux ou plâtre à utiliser (classes de résistance, ciments spéciaux) et aux conseils de mise en oeuvre des fabricants.

Maçonnerie
Attention aux termites !

Dans de nombreux départements, la mise en place d’un fi lm ou d’un dispositif anti termite est obligatoire sous la dalle. Voir la carte "termites" dans le chapitre "bois de charpente".

Dallages et planchers hourdis : réglementation
  • Pour le dallage, les détails de la réglementation se trouvent dans le DTU 13-3, en partie 2 pour les immeubles résidentiels et en partie 3, pour les maisons individuelles ;
  • Pour les planchers hourdis, pas de DTU mais le plus souvent un Atec (avis technique) ;
  • Les chapes sont développées dans le DTU 26-2.

Une dalle de compressionest coulée directement sur les poutrelles et hourdis dont elle est solidaire. Généralement, son épaisseur minimum est de 4 cm sur des hourdis béton et 5 cm sur des hourdis isolants. Si une chape est ajoutée au-dessus d’une épaisseur d’isolant, qui elle-même est sur un plancher ou une dalle, il s’agit d’une dalle flottante.